"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 27 juin 2010

ACATHISTE A NOTRE PERE PARMI LES SAINTS, PHILARETE LE MISERICORDIEUX


Kondakion 1

Pour toi, chameau qui passa par le chas de l'aiguille, nous offrons nos remerciements et notre louange: car tu donnas tes richesses aux pauvres, comme offrande au Christ. Le Christ Dieu reçut ton offrande à titre de prêt, te payant grandement en retour, dans cette vie transitoire et dans le Ciel. Réjouis-toi, ô fontaine où coulent les trésors du Ciel!

Ikos 1

Tu avais la richesse terrestre, pourtant tu connaissais le véritable trésor: tu as fait usage de tes biens, mais jamais tu ne te fias à eux, car en toi était le Royaume de Dieu et ton trésor était au Ciel. C'est pourquoi tu entends ces louanges que nous t’offrons:

Réjouis-toi, homme noble, illustre et riche, qui connaissait la vraie richesse!
Réjouis-toi, ô toi qui te soucias toujours des pauvres!
Réjouis-toi, qui savais que tes actes pour les pauvres étaient des actes posés pour le Christ!
Réjouis-toi, ô toi qui distinguais la vraie richesse de celle qui est fausse!
Réjouis-toi, ô toi qui savais que nous ne pouvons rien emporter du monde dans la mort!
Réjouis-toi, ô toi qui savais que le juste ne serait jamais abandonné!
Réjouis-toi, ô toi qui as donné plus que ce qui était demandé!
Réjouis-toi, ô toi qui ne gardais pas ta dernière once de blé!
Réjouis-toi, ô toi qui donnas six boisseaux à celui qui en demandait peu!
Réjouis-toi, ô toi dont l'ami te donna quarante boisseaux par la suite!
Réjouis-toi, ô toi qui eus confiance dans le Seigneur de tout ton cœur!
Réjouis-toi, ô fontaine où coulent les trésors du Ciel!


Kondakion 2

Le trésor que tu connaissais aurait pu nourrir ta maison pendant cent ans sans labeur: Et toi, tu étais fidèle à ton nom, Philarète dont le nom signifie "Celui qui aime la vertu", même si ta propre épouse ne voyait pas les chevaux sur la montagne et les chars de feu qui entourent le véritable amant de la vertu. Mais avec les yeux levés au ciel de feu, nous crions avec toi: Alléluia!

Ikos 2

Tu invitas les tiens à te rejoindre dans l’amour de la vertu, et ils n’acceptèrent pas cette invitation. Mais ton invitation à la vertu demeure, et nous qui la recevons clamons vers toi cette louange:

Réjouis-toi, ô diadème de la vie conjugale dans le monde!
Réjouis-toi, ô toi qui savais que la vertu est un trésor!
Réjouis-toi, ô toi qui as nourri un foyer grâce au trésor de ta vertu!
Réjouis-toi, ô toi qui ne connus point l'avidité de la malédiction de Midas!
Réjouis-toi, ô toi dont les dons se multiplieront encore et enrichiront le destinataire!
Réjouis-toi, ô toi qui étais généreux quand tu étais riche!
Réjouis-toi, ô toi qui as été attaqué par des maraudeurs et qui devins non moins généreux!
Réjouis-toi, ô toi qui faisais confiance à Dieu quand tu étais dans l’abondance et quand tu avais peu!
Réjouis-toi, ô toi qui savais que les richesses ne servent à rien au jour de la colère!
Réjouis-toi, ô toi dont la vertu se manifestait mêmement dans les temps faciles ou difficiles!
Réjouis-toi, ô fontaine où coulent les trésors du Ciel!

Kondakion 3

Beaucoup de mendiants généreux donnent jusques à leur dernier sou, alors que les riches vont se retirer derrière leur haie de protection. Pourtant, nous voyons une merveille en toi, qui étais riche, célèbre, et de noble lignée, et qui n’estimais pas ces derniers. Ta couverture de protection était le Seigneur Dieu, et la vertu et le trésor du Ciel, et tu étais généreux jusques à donner également ton dernier sou. Pour toi, homme riche plus généreux qu'un mendiant, nous crions: alléluia!

Ikos 3

Tu transcendas les vertus de la philosophie païenne: le courage, la justice, la prudence et la tempérance, les vertus d'une vie terrestre bien vécue. Mais tu connaissais les vertus déiformes du chrétien: la foi, l'espérance et l'amour, les vertus d'une vie céleste déjà présente dès le commencement dans la vie sur terre. C'est pourquoi nous crions vers toi:

Réjouis-toi, ô toi dont la force ne cherchait pas la protection dans les trésors de la terre!
Réjouis-toi, ô toi dont la justice transcendas les calculs humains!
Réjouis-toi, ô toi dont la prudence était la Sagesse qui est le Christ!
Réjouis-toi, ô toi dont la tempérance ne rechercha dans les choses terrestres rien au-delà de ce qu'elles pouvaient donner!
Réjouis-toi, ô toi dont la foi eut confiance que le Christ pourvoirait fidèlement!
Réjouis-toi, ô toi dont l'espérance en Dieu n'a jamais été déçue!
Réjouis-toi, ô toi dont l'amour ne s’abstint de partager ni la vertu. ni les possessions terrestres!
Réjouis-toi, ô toi dont la joie était manifestée aux temps faciles et difficiles!
Réjouis-toi, ô toi dont la paix découlait du silence du Ciel!
Réjouis-toi, ô toi dont la générosité fut parfaite!
Réjouis-toi, ô fontaine où coulent les trésors du Ciel!

Kondakion 4

Nous sous-estimons à jamais ta générosité, si nous tenons seulement compte de ce que tu donnais par rapport à l’abondance ou au peu que tu possédais, car ta main ouverte était une ombre et une icône de l'immense richesse que tu avais dans le trésor généreux du Ciel, et cet immense trésor que tu possédais comme Philarète, amant de la vertu, c'est-à-dire amoureux des trésors du Ciel, éclipse ta générosité avec les seuls biens terrestres, comme le soleil éclipse la lune, non, plutôt comme le soleil éclipse la lueur d’une bougie! C'est pourquoi, avec toi qui thésaurisas le trésor véritable, nous crions: alléluia!

Ikos 4

Implore le Seigneur Dieu afin que nous aussi puissions chercher le véritable trésor dans le Ciel, où ni les mites ni la rouille ne rongent, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. C'est pourquoi nous clamons vers toi émerveillés:

Réjouis-toi, ô toi qui bus à la source de la Vérité!
Réjouis-toi, ô toi qui fus nourri par l'Arbre de Vie!
Réjouis-toi, ô toi qui distinguais l'argent du rebut!
Réjouis-toi, ô toi qui n'as jamais tenu au rebut parce que tu étreignais le Trésor qui donne nom à tous les trésors!
Réjouis-toi, ô toi qui estimais les hommes d’humble naissance parce que tu étais en quête du sacerdoce royal!
Réjouis-toi, ô toi qui te saisis du trésor à côté duquel toutes les richesses terrestres ne sont que poussières et cendres!
Réjouis-toi, ô toi qui comptais les pauvres et les nécessiteux comme plus précieux que l'or!
Réjouis-toi, ô toi qui rejetais les ombres pour contempler le soleil de justice!
Réjouis-toi, ô toi qui n'as jamais abandonné le Seigneur!
Réjouis-toi, ô toi que le Seigneur n'a jamais abandonné!
Réjouis-toi, ô toi qui as constaté que pas une seule de Ses belles promesses n’a échoué!
Réjouis-toi, ô fontaine où coulent les trésors du Ciel!

Kondakion 5

Toujours à la recherche du Christ, tu devins toi-même comme le Christ, source et sommet de toute vertu. Voulant t’imiter, comme tu imitas le Christ, nous crions vers toi: Alléluia!

Ikos 5

Chaque vertu est une icône du Christ, une icône non pas devant nous, mais en nous. Recherchant les vertus tandis que nous cherchons le Christ, nous clamons vers toi:

Réjouis-toi, ô divin amant de la vertu!
Réjouis-toi, ô toi qui connaissais la source de la vertu!
Réjouis-toi, ô toi dont la vertu était une empreinte du Christ!
Réjouis-toi, ô toi qui as parfait l'image de Dieu avec la ressemblance volontaire!
Réjouis-toi, ô toi qui nous enseignes la vertu dans la voie chrétienne!
Réjouis-toi, ô toi qui es toujours prêt à partager non seulement les biens mais la vertu!
Réjouis-toi, ô toi en qui le Christ trônait sur la vertu!
Réjouis-toi, ô toi qui par la vertu aimas et servis Dieu!
Réjouis-toi, ô livre dans lequel la Parole a été inscrite dans l'encre de toutes les vertus!
Réjouis-toi, ô toi qui à jamais bannis les passions!
Réjouis-toi, ô resplendissant miroir poli par la Lumière incréée!
Réjouis-toi, ô fontaine où coulent les trésors du Ciel!

Kondakion 6

Mangeant de l'Arbre de Vie, tu devins un arbre de vie, pour la nourriture d'un grand nombre. Avide de nourriture vivifiante, nous crions avec toi: Alléluia!

Ikos 6

Semée en bonne terre, tu portas des fruits au centuple. C'est pourquoi nous crions vers toi:

Réjouis-toi, ô toi qui servais de nourriture aux affamés!
Réjouis-toi, ô toi qui fus la richesse des plus démunis!
Réjouis-toi, ô toi qui revêtis d’une robe d'audace ceux qui étaient nus!
Réjouis-toi, ô toi qui as donné abondamment de ton abondance!
Réjouis-toi, ô toi qui donnais abondamment même quand tu étais démuni!
Réjouis-toi, ô toi qui fus l'abondance de Dieu pour ton prochain!
Réjouis-toi, ô toi qui jamais ne donnas seulement de l'argent ou des biens!
Réjouis-toi, ô toi qui as toujours donné une bénédiction!
Réjouis-toi, ô toi qui aimas le Christ dans ton prochain!
Réjouis-toi, ô arbre dont l'ombre abrita des multitudes!
Réjouis-toi, ô toi rivière irriguant de vastes terres!
Réjouis-toi, ô fontaine où coulent les trésors du Ciel!

Kondakion 7

Béni es-tu, ô saint Père Philarète le Miséricordieux! Tu étais Miséricordieux, et tu reçus la miséricorde, c'est pourquoi nous crions avec toi: Alléluia!

Ikos 7

Nourrir les affamés est œuvre plus grande que la résurrection des morts! C'est pourquoi nous ne demandons pas de toi de miracle, ô miséricordieux Père Philarète, car tu manifestes continuellement le miracle de la miséricorde, et nous te clamons:

Réjouis-toi, ô toi qui as donné jusques aux dernières possessions que tu avais!
Réjouis-toi, ô toi qui as reçu récompense du Christ en retour!
Réjouis-toi, ô toi qui ne refusais rien à celui qui te demandait quelque chose!
Réjouis-toi, ô toi qui ne cachais rien au Christ!
Réjouis-toi, ô toi qui ne t’attachais pas à l'or!
Réjouis-toi, ô toi qui t'attachais à la Lumière auprès de laquelle l'or n’est que poussière!
Réjouis-toi, ô sage qui fit des bénédictions aussi abondantes que la poussière!
Réjouis-toi, ô toi qui fus à jamais débordant de miséricorde!
Réjouis-toi, ô toi dont la miséricorde fut comme une lampe!
Réjouis-toi, ô toi qui contemplas fermement l'invisible!
Réjouis-toi, ô toi dont la foi manifesta la miséricorde par l'amour!
Réjouis-toi, ô fontaine où coulent les trésors du Ciel!

Kondakion 8

Réjouis-toi, toi qui te tiens devant le trône du Christ au Redoutable Tribunal, compté parmi ceux qui entendent ces paroles: Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde: Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger: j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire: j'étais un étranger et vous m'avez recueilli: nu, et vous m'avez vêtu; j'étais malade et vous m'avez visité; j'étais en prison, et vous êtes venus à moi. Et tu clameras avec les bienheureux saints: Alléluia!

Ikos 8

Sachant que nul homme ne peut aimer Dieu qu'il ne voit pas, sauf s'il aime son prochain, qu'il voit, tu étais toujours miséricordieux, c'est pourquoi nous crions vers toi:

Réjouis-toi, ô toi qui as nourri le Christ quand il eut faim!
Réjouis-toi, ô toi qui as donné à boire au Christ quand il avait soif!
Réjouis-toi, ô toi qui as accueilli le Christ quand Il est venu en étranger!
Réjouis-toi, ô toi qui as vêtu le Christ quand il était nu!
Réjouis-toi, ô toi qui as visité le Christ quand il était malade!
Réjouis-toi, ô toi qui est venu voir le Christ quand il était en prison!
Réjouis-toi, ô toi qui as rencontré le moindre des hommes et a vu en lui le Christ!
Réjouis-toi, ô toi qui as appelé chaque homme, ton frère!
Réjouis-toi, ô toi qui ne voyais pas l'homme comme extérieur à l'Amour de Dieu!
Réjouis-toi, ô toi parfait dans la miséricorde, comme ton Père céleste est parfait dans Sa miséricorde!
Réjouis-toi, ô lampe à jamais scintillante avec la Lumière du Ciel!
Réjouis-toi, ô fontaine où coulent les trésors du Ciel!

Kondakion 9

Tous les anges furent surpris par l'excellence de ta vertu, car ton nom "Philarète" ne signifie pas seulement "l’amant de la vertu", mais "l’amant de l’excellence", car en toi l'excellence, la vertu, et la puissance sont une seule et même chose. C’est pourquoi tu te joins aux anges pour t’écrier: Alléluia!

Ikos 9

Même les plus éloquent des orateurs ne peuvent expliquer comment tu excelles en vertu, car ils ne peuvent pas expliquer comment en toutes circonstances, tu recherchais et tu aimais la vertu. Mais nous, nous émerveillant nous nous écrions avec foi:

Réjouis-toi, homme riche, toi qui pris soin des pauvres!
Réjouis-toi, homme illustre qui pris soin des hommes qui ne comptaient pas!
Réjouis-toi, excellent en vertu aux temps favorables!
Réjouis-toi, excellent en vertu aux moments de souffrance également!
Réjouis-toi, ô homme, qui as eu un grand trésor et qui pourtant eus toujours les yeux fixés sur le seul trésor véritable!
Réjouis-toi, ô toi qui en toute circonstance trouves une arène pour l’excellente vertu!
Réjouis-toi, ô toi qui fus toujours un excellent adorateur de Dieu!
Réjouis-toi, ô toi qui dans le monde échappas aux pièges du Diable!
Réjouis-toi, ô toi qui démasquas le vide de Mammon!
Réjouis-toi, ô toi qui trouvas le port sur la mer de la vie!
Réjouis-toi, ô toi qui, en aimant la vertu, aimas le Christ!
Réjouis-toi, ô fontaine où coulent les trésors du Ciel!

Kondakion 10

Ta vie fut un manuscrit vivant du Sermon sur la Montagne, car Salomon même, dans sa splendeur n'avait pas de vêtement semblable à ta foi. En voyant ta splendeur nous crions avec toi: Alléluia!

Ikos 10

Tu amassas des possessions là où elles ne donnent pas lieu à s’inquiéter: non pas le trésor volage et corruptible sur la terre, mais le trésor du Ciel, celui qui est constant et incorruptible. C'est pourquoi nous crions vers toi:

Réjouis-toi, ô toi qui fus malgré ta richesse, pauvre en esprit!
Réjouis-toi, ô toi qui pleuras le malheur de ton prochain!
Réjouis-toi, ô toi qui fus doux devant la souffrance de ton prochain!
Réjouis-toi, ô toi qui eus faim et soif de justice et de toutes les vertus!
Réjouis-toi, ô miroir de la miséricorde!
Réjouis-toi, ô toi qui restes le cœur pur!
Réjouis-toi, ô toi qui avais la paix la plus profonde!
Réjouis-toi, ô miroir vivant des Béatitudes!
Réjouis-toi, ô toi qui t’élèves comme les oiseaux de l'air!
Réjouis-toi, ô toi qui fus consacré à un Maître, et qui méprisas tous les autres!
Réjouis-toi, vivante incarnation du Sermon sur la montagne!
Réjouis-toi, ô fontaine où coulent les trésors du Ciel!

Kondakion 11

Tu étais comme la veuve qui se dépouilla même de ses deux derniers liards: non seulement elle donna plus que tous les autres, mais elle qui abandonna sa vie de créature reçut la vie incréée, immortelle et éternelle. Tu étais comme elle, un vase assez vide pour être rempli de la grâce, c'est pourquoi nous crions avec toi: Alléluia!

Ikos 11

Tu fus un second Job, ferme tandis que Satan arrachait couche après couche tes biens pour montrer qu'il n'y avait rien à l'intérieur. C'est pourquoi, nous clamons vers toi qui toujours persévéras dans la Voie:

Réjouis-toi, ô adorateur véritable de Dieu dans l’abondance et dans la nécessité!
Réjouis-toi, ô toi l'icône de la persévérance et de la foi!
Réjouis-toi, ô généreux avec ton argent et généreux avec ta vertu!
Réjouis-toi, ô toi Phoenix surgissant toujours de tes propres cendres!
Réjouis-toi, ô saint immobile dans ton absence de passions!
Réjouis-toi, ô toi qui dans le besoin a montré la vérité de la générosité que tu manifestais aux temps favorables !
Réjouis-toi, ô toi qui toujours bénis le nom du Seigneur!
Réjouis-toi, ô toi qui, doté de nombreuses possessions ne les aimais pas!
Réjouis-toi, ô toi qui, lorsque tu avais peu de biens, ne les aimais pas non plus!
Réjouis-toi, ô toi qui es resté résolu pour montrer que ces choses n’étaient rien pour toi lorsque Satan t’arrachait tout ce qui était tien,!
Réjouis-toi, ô toi qui obtins gain de cause quand Dieu exposa ce rien et qu’Il montra que tout était dans ce dénuement!
Réjouis-toi, ô toi qui justifias Dieu comme Job!
Réjouis-toi, ô fontaine où coulent les trésors du Ciel!

Kondakion 12

Tu n'avais pas de nourriture dans la maison, lorsque les émissaires impériaux vinrent chercher une épouse pour l'Empereur: toi riche dans le Ciel, avec confiance tu commenças les préparatifs pour recevoir les émissaires impériaux. Et tes voisins vinrent et apportèrent de la nourriture, un repas de fête convenable, et ils trouvèrent ta petite-fille des plus belles en vertu et modestie, la choisissant pour son excellence pour devenir impératrice. C'est pourquoi nous crions avec toi: Alléluia!

Ikos 12

Quand tout cela fut arrivé, dans ta vertu, dans ton excellence, tu savais quel était le vrai trésor. Dans ta vertu et ton humilité, tu refusas toutes les distinctions et les charges impériales, en disant qu'il te suffisait d'être connu comme grand-père de l'impératrice. C'est pourquoi, étonnés, nous crions vers toi:

Réjouis-toi, ô toi qui connaissais le trésor véritable!
Réjouis-toi, ô toi qui étais amant de vertu et d'excellence!
Réjouis-toi, ô toi qui étais riche et prenais soin des pauvres!
Réjouis-toi, ô toi qui perdis presque tout et toujours ouvris ta main pour donner!
Réjouis-toi, ô toi qui devins grand-père de l'impératrice, en restant toujours humble!
Réjouis-toi, ô toi qui étais illustre et noble, mais chéri des petites gens!
Réjouis-toi, ô toi qui fus abaissé jusques à terre, et toujours excellas en amant de la vertu!
Réjouis-toi, ô toi qui fus élevé jusques au Ciel, et toujours restas l’humble amant de la vertu!
Réjouis-toi, ô toi qui as d'abord cherché le Royaume des Cieux!
Réjouis-toi, ô toi à fut donné le reste de surcroît!
Réjouis-toi, ô toi qui, même alors, fixa ton regard vertueux sur le Christ!
Réjouis-toi, ô fontaine où coulent les trésors du Ciel!

Kondakion 13

Ô saint Père Philarète dont l'excellence a été la vertu et dont la vertu fut l'excellence, dont la puissance fut la vertu et dont la vertu était la puissance, toi qui fus toujours miséricordieux et généreux de ta vertu débordante, toujours protégé par le Royaume de Dieu, prie pour nous qui nous clamons vers toi: Alléluia! Alléluia! Alléluia! (Ce kondakion est répété trois fois.)

Kondakion 1

Pour toi, ô chameau qui passa par le chas de l'aiguille, nous offrons nos remerciements et notre louange: car tu donnas tes richesses aux pauvres, comme offrande au Christ. Le Christ Dieu reçut ton offrande à titre de prêt, te payant grandement en retour, dans cette vie transitoire et dans le Ciel. Réjouis-toi, ô fontaine où coulent les trésors du Ciel!

Ikos 1

Tu avais la richesse terrestre, pourtant tu connaissais le véritable trésor: tu as fait usage de tes biens, mais jamais tu ne te fias à eux, car en toi était le Royaume de Dieu et ton trésor était au Ciel. C'est pourquoi tu entends ces louanges que nous t’offrons:

Réjouis-toi, homme noble illustre et riche qui connaissait la vraie richesse!
Réjouis-toi, ô toi qui te soucias toujours des pauvres!
Réjouis-toi, qui savait que tes actes pour les pauvres étaient des actes posés pour le Christ!
Réjouis-toi, ô toi qui distinguais la vraie richesse de celle qui est fausse!
Réjouis-toi, ô toi qui savais que nous ne pouvons rien emporter du monde dans la mort!
Réjouis-toi, ô toi qui savais que le juste ne serait jamais abandonné!
Réjouis-toi, ô toi qui a donné plus que ce qui était demandé!
Réjouis-toi, ô toi qui ne gardais pas ta dernière once de blé!
Réjouis-toi, ô toi qui donnas six boisseaux à celui qui demandait peu!
Réjouis-toi, ô toi dont l'ami te donna quarante boisseaux par la suite!
Réjouis-toi, ô toi qui eus confiance dans le Seigneur de tout ton cœur!
Réjouis-toi, ô fontaine où coulent les trésors du Ciel!

Version & adaptation française Claude Lopez-Ginisty

dimanche 20 juin 2010

Canon de prière à la sainte Protomartyre & égale-aux-apôtres Thècle



Ode 1. Tone 8.
Chantons au Seigneur...

Première femme martyre de grande renommée, par tes luttes spirituelles, aucune langue n'a la force qui convient pour le chanter, car elle est beaucoup trop faible pour faire s'élever une hymne digne de toi.

La vantardise méprisante du tyran a cessé, car par le Christ, les femmes, comme des héros, dévotement se dressèrent contre lui.

Paul très béni, ta prédication extraordinaire de l'Evangile, retentit à ses oreilles, et ainsi la vierge fut fiancée au Christ.

Theotokion.

Nous te chantons, Tout-Immaculée Mère de Dieu, qui dépassant la nature, porta l'Eternel et Divin Verbe Incarné.

Ode 3.
Tu es la fondation...

Il est au-delà de la pensée, vierge très honorée, l'amour qui, en Jésus-Christ te liait à Paul, tous deux étant unis par l'Esprit.

La jouissance plaisante des choses terrestres n'eut pas la force de blesser ton esprit, blessé par l'Amour spirituel.

Tu avais entièrement abandonné les passions de la chair, toi qui es digne de tous nos éloges, et ainsi les paroles de ta mère ne te firent pas fléchir.

Théotokion.

Par ton intercession, ô Toute Pure, aide-nous à repousser les assauts des terribles malheurs.

Ode 4.
J'ai entendu, Seigneur...

Ô sage Thècle, quand tu étais fiancée à Thamyris, Paul témoin de l'Epoux, t'unit comme vierge sans tache à l'Epoux céleste.

Eloignée de l'amour terrestre par les paroles de Paul sur la religion véritable, les paroles de Thamyris, ô martyre, tu les traitas de folie.

La race d'Adam fut bénie en étant aspergée avec le sang de Dieu, tandis qu'Eve se réjouit quand elle vit le Serpent tomber à cause des femmes.

A présent, ayant nostalgie de la pureté, la vierge a rejeté tous les plaisirs de la vie: la richesse, la naissance, la beauté, et un beau parti.

Théotokion.

Comme Tu es sans péché, accorde-nous le pardon de nos folies, ô Dieu, et donne au monde la paix par l'intercession de Celle qui T'a donné naissance.

Ode 5.
Dès l'aube, nous crions vers toi...

Martyre Thècle, toute bénie, Tu as couru la course ardue de l'athlète, et tu as été trouvée digne de recevoir les lauriers.

A présent, le rusé Dragon a été dépouillé: car, par les souffrances divines, l'obéissance fut enseignée à la vierge.

L'audace divine vainquit ta modestie, car le feu de la Trinité avait embrasé ton coeur.

Théotokion.

Nous te chantons comme Vierge après l'enfantement, Mère de Dieu, car tu portas pour le monde la Parole de Dieu dans la chair.

Ode 6.
Je déverse ma prière...

La faiblesse de la nature de la jeune fille a été rendue forte par la puissance du Sauveur, car, avec la nostalgie de Dieu, elle abandonné les ornements de la jeunesse, et hardiment elle courut de nuit chercher les enseignements fragrants de son Amant.

Ainsit, par son propre désir, l'insigne protomartyre Thècle, échangea merveilleusement les chambres nuptiales du mariage pour habiter en la prison des malfaiteurs, car son désir pour le Créateur conquit les amours de créatures.

Spirituellement la martyre baisa les liens de son Maître inspiré; dans la prison, comme dans une prairie emplie de Dieu, arrosée par ses paroles, elle crût et porta en vérité les plus beaux des fruits pour le Maître.

Théotokion.

Très Sainte Vierge, Mère de Dieu, ne cesse pas d'intercéder pour nous et car tu es le soutien des fidèles, et nous sommes renforcés par ton espérance et avec ardeur, nous te glorifions, toi et Celui Qui a pris chair ineffable de toi.

Ode 7.
Les jeunes gens de Judée...

Comme prisonnière, vierge très bénie, tu fus liée à Paul; avec des hymnes harmonieuses, tu chantas avec ferveur dans la foi avec lui: Dieu de nos Pères, Tu es béni.

Juste vierge, te tenant avec Paul devant les tribunaux injustes, désirant n'être qu'avec le Maître tu rejetas la honte et dans l'extase tu t'écrias: Dieu de nos Pères, Tu es béni.

Donnant ton corps à la fournaise, ô martyre, par désir de Dieu, par la puissance de Celui que tu désirais, tu ne fus pas consumée tandis que tu chantais: Dieu de nos Pères, Tu es béni.

Et voici, un nuage de pluie, après avoir éteint la flamme avec l'averse et la grêle, brûla avec justice l'insensé et sauve la martyre tandis qu'elle chante: Dieu de nos Pères, Tu es béni.

Théotokion.

Tu apparus incarné à partir d'un sein virginal pour notre salut, c'est pourquoi, sachant que Ta mère est Mère de Dieu, avec actions de grâces, nous nous écrions: Dieu de nos Pères, Tu es béni.

Ode 8.
Le Roi des Cieux...

Ô Vierge Martyre, étrange semblait ta pensée, car tu demeuras dans une tombe, comme dans l'Eden, tandis que tu chantais les louanges du Christ dans les siècles des siècles.

Refusant que la beauté lumineuse de ta virginité ne s'obscurcice, tu choisis de mourir, et maintenant tu vis dans les siècles des siècles.

Intimement lié avec le Christ, Epoux Céleste qui donne la vie, protomartyre, tu choisis les bêtes sauvages comme gardiennes de ta virginité.

Jetant de côté ton vêtement de corruption, disciple avisée du Christ, tu gagnas une vie sans corruption dans les siècles des siècles.

Théotokion.

Celui Qui est descendu du Ciel et Qui habita dans un sein virginal, exaltons-Le et louons-Le dans les siècles des siècles.

Ode 9.
Mère du Dieu Très Haut...

Qui ne s'émerveillerait, Protomartyre, devant ton courage indomptable? Pour avoir dompté les passions, les bêtes sauvages de l'esprit, tu n'as pas tremblé devant les assauts impuissants des bêtes sauvages, mais tu es restée au milieu d'elles saine et sauve.

Même le roc pur fut fendue par le commandement de Dieu, pour la martyre théophore, scellée comme épouse de Dieu par le bain de la régénération, et, comme une chambre nuptiale pour la fugitive, il la reçut dans ses bras.

Soigne les meurtrissures de mon âme, protomartyre; couronne le monde de paix, en donnant victoire à notre fidèle Souverain contre les barbares hostiles, et donne, par tes supplications, la paix aux Eglises.

Théotokion.

Dame Souveraine, mets à mort mon péché qui demeure encore en moi, donne vie à la mort de l'âme par la force de la Vie véritable née de ton sein par le biais de ta compassion ineffable pour ceux qui pieusement te magnifient.


Composition du moine Jean
qui porte en grec l'acrostiche
La première femme martyre est glorifiée

Version française Claude Lopez-Ginisty

+


dimanche 13 juin 2010

Office de la Slava


Slava table

Prêtre: Béni est le Seigneur, en tout temps, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

Lecteur: Amen.

Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, aie pitié de nous! (Ter)

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et aux siècles des siècles.
Amen!

Très Sainte Trinité, aie pitié de nous,
Seigneur, purifie-nous de nos péchés,
Maître, pardonne nos iniquités,
Saint, visite-nous et guéris nos infirmités à cause de Ton Nom!

Kyrie eleison (Ter)

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et aux siècles des siècles.
Amen!


Notre Père qui es aux cieux, que Ton Nom soit sanctifié, que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain substantiel, Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du Malin.

Prêtre: Car à toi est le règne, la puissance et la gloire, Père et du Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

Lecteur: Amen.

Puis le tropaire et le kondakion, hymnes faisant l'éloge du (de la) saint(e), qui est commémoré(e) sont chantés.

Prêtre: Prions le Seigneur.

Lecteur: Kyrie eleison.

Prêtre: Seigneur, tu as créé toutes choses par Ta Parole, et Tu as ordonné à la terre de produire des fruits différents pour notre plaisir et notre nourriture, Tu as fait en sorte que les trois jeunes gens et Daniel qui se nourrissaient de semences à Babylone avaient des visages plus radieux que ceux qui avaient grandi dans le luxe; bénis Toi-même, ô Roi Miséricordieux, ce blé auquel divers fruits ont été ajoutés, et sanctifier les fidèles qui en mangeront, car Tes serviteurs ont offert ceci pour Ta gloire et en l'honneur de saint(e) (ici le nom du Saint (de la) honoré(e) est mentionné(e) dont nous honorons la mémoire aujourd'hui, et de tous les saints.

Car Tu es Celui Qui bénit et sanctifie tout et tous, ô notre Seigneur, et nous t’offrons des louanges à Toi, le Dieu sans commencement, avec Ton Fils unique et Ton Très Saint et vivifiant Esprit maintenant et toujours et dans les siècles et des siècles.

Lecteur: Amen.

Le prêtre encense le pain et toutes les personnes présentes. Puis il prend le pain (kolach), et le bénit ainsi que le récipient contenant du vin trois fois, en disant:

Prêtre: Ô Jésus-Christ, notre Dieu et Seigneur, bénis ce pain et ce vin par ton Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. (Ter)

Lecteur: Amen. (À chaque fois)

Le prêtre levant le pain, prie:

Prêtre: Nous offrons ceci, ô notre Dieu et Seigneur, pour la gloire et l'honneur de Ton Saint à cause de son (le nom du Saint honoré est mentionné) et par son intercession, accepte, ô Très Miséricordieux, cette offrande à Ton Autel Céleste.

Le prêtre retourne le pain, il coupe en travers en forme de Croix, et verse du vin sur cette entaille en disant: Au nom du Père (Amen), et du Fils (Amen), et du Saint Esprit (Amen), maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles (Amen). Puis le prêtre se retourne le pain, et lui et l'hôte tiennent le pain et le font tourner, tandis que les hymnes suivantes sont chantées:

Lecteur ou Prêtre: ô saints martyrs, qui, courageusement, avez souffert et avez reçu l'honneur et qui avez été couronnés, suppliez le Seigneur d'avoir pitié de nos âmes.

Gloire à Toi, ô Christ Dieu, louange des Apôtres, joie des martyrs de joie; l'objet de leur prédication est la Trinité consubstantielle.

Réjouis-toi, Isaïe, une Vierge a enfanté, et Elle a donné naissance à un Fils, Emmanuel, Qui est à la fois Dieu et homme ; Orient est Son Nom et en L'honorant nous Te bénissons, ô Vierge.

Après cela, le prêtre et l'hôte rompent le pain (kolach) en deux. Tenant les deux moitiés ensemble, le prêtre et l'hôte baisent le pain (kolach) trois fois, en alternant les deux moitiés, et chaque fois que le prêtre dit:

Prêtre: le Christ est au milieu de nous!

Et l'hôte et sa famille répondent:

Famille: Il est et Il Le sera! (À chaque fois)

Lecteur ou prêtre: Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit.

Par l'intercession de saint(e) (ici le nom du (de la) saint(e) honoré(e) est mentionné), ô Miséricordieux, efface la multitude de nos péchés.

Maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Par l'intercession de la Mère de Dieu, ô Miséricordieux, efface la multitude de nos péchés.

Aie pitié de nous, ô Dieu, selon Ta grande miséricorde et, selon Ton immense bonté, efface nos péchés.

Aujourd'hui, la grâce de Dieu nous a réunis et, après avoir pris Ta croix nous disons: «Béni est Celui Qui vient au Nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des Cieux!

Prêtre: Aie pitié de nous selon ta grande miséricorde, nous t'en supplions, écoute et aie pitié.

Lecteur: Kyrie eleison. (Ter)

Prêtre: Nous Te prions encore pour notre très saint Patriarche (Nom) et pour notre évêque (Nom) et pour nos frères en Christ.

Lecteur: Kyrie eleison. (Ter)

Prêtre: Nous Te prions encore pour cette maison et pour tous ses habitants (Noms) qui perpétuent cette coutume pour la gloire et l'honneur de Ton saint (Ta sainte) ( Nom).

Lecteur: Kyrie eleison. (Ter)

Prêtre: Car tu es un Dieu miséricordieux et Ami des hommes et nous Te rendons gloire, Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

Lecteur: Amen.

Prêtre: Sagesse! Très Sainte Mère de Dieu, sauve-nous!

Lecteur: Plus honorable que les Chérubim et incomparablement plus glorieuse que les Séraphim, qui sans corruption a enfanté Dieu le Verbe, toi qui es vraiment Mère de Dieu, nous te magnifions.

Prêtre: Gloire à Toi, ô Christ Dieu, notre espérance, gloire à toi.

Lecteur: Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Kyrie eleison. (Ter)

Père, bénis!

Le prêtre récite la prière de congé et souhaite alors de nombreuses années ( vietchnaya Pamiat’/ Ad Multos Anos):

Prêtre: Accorde, Seigneur, à cette maison et à tous ceux qui y vivent, la paix, la santé, l'amour et Tes bénédictions pendant de nombreuses années.

Lecteur: Dieu, accorde-leur de nombreuses années. (Ter) Les fidèles présents peuvent aussi chanter le Vietchnaya Pamiat’

Qu'est-ce que la Slava Krsna?

En réalité, le Slava serbe c'est l'anniversaire de famille serbe et la fête onomastique ( Fête du nom du saint dont on porte le nom) de la famille dans l'esprit de notre Seigneur Jésus Christ et dans l'esprit de notre sainte foi chrétienne orthodoxe. Pour cette raison, les mots: "Krsno Ime" ( Ime= nom) donne un sens encore plus proche. La Slava est le nom du saint patron. Chez le peuple serbe, la Slava est aussi ancienne que le christianisme lui-même. Aucune nation chrétienne n’a ce type de célébration, si ce n’est les Serbes orthodoxes. Pour une famille serbe, la Slava est aussi importante que la fête de la Nativité, ou celle de Pâques.

Lors de leur conversion à la sainte foi orthodoxe, les missionnaires chrétiens orthodoxes parmi les Serbes, ont aussi christianisé leurs coutumes. En devenant chrétiens orthodoxes, les Serbes ont accepté le(s) saint(s) du jour où ils ont été baptisés. L'exemple vivant du saint patron donnait à celui qui le célébrait l'assurance, la persistance et le sentiment de protection, de soutien et d'encouragement à faire du bien dans sa vie. Pour le rendre encore plus présent spirituellement, la Sainte Eglise orthodoxe, parce que c'est la communion des saints et le Corps du Christ dans lequel le Christ demeure par le saint patron, a fait participer la famille à cette communion d'une manière plus directe et concrète dans cet office.

Dans la culture orthodoxe serbe, la Slava est un élément unique présent sans interruption durant toute l'histoire du peuple serbe orthodoxe. Etant situé dans la région géographique entre l'Orient et l'Occident, entre des cultures exotiques pour eux (l'islam et le catholicisme romain), et soumis pendant des siècles par l'esclavage, la Slava pour les Serbes est devenue un jour férié spirituel identifié avec leur nom orthodoxe et leur spécificité orthodoxe. Dans l'histoire du peuple serbe orthodoxe, la Slava a résisté avec succès au prosélytisme religieux catholique romain avec la persécution de l'Occident, à l'esclavage religieux islamique et à sa brutalité pendant des siècles.

La célébration de la Slava est faite aussi par des organisations culturelles et sociales, des villes et même des unités militaires. En plus des parents, des parrains et amis qui sont réunis ce jour-là, la maison est ouverte à tous ceux qui viennent. Les émotions des célébrants sont chargées des plus nobles motifs. Ils ont une volonté et un désir d'accueillir et d'offrir le meilleur dans l'amitié, la nourriture, la boisson, et tout est prêt et préparé dans la prière. L'hôte ne siège pas ce jour-là. Son devoir est d'accueillir et de servir, "Da sluzi Krsno Ime » ( Pour servir le nom de Baptême). Il existe de nombreux "zdravica belle " (toasts) prononcés et entendus ce jour-là par l'hôte et les invités en invoquant les bénédictions de Dieu et des saints orthodoxes et on échange les meilleurs voeux pour l'autre. C'est un jour de réjouissance spirituelle.

Dans la maison, vous trouverez un cierge, le "kolach slavski" (pain de la slava) et le "koljivo" (blé) sur la table avec l'icône du saint patron sur le mur Est de l'une des chambres avec une lampade. Ceci est l'autel familial. Le cierge "sveca" de Slava est allumé et brûle en l'honneur et en mémoire du saint patron. Le cierge n'est jamais éteint en le soufflant, mais éteint avec du vin. Le verre de vin même est alors passé dans le cercle de famille et chaque membre en prend une gorgée et, partant, la continuité de la Slava est symbolisée. Le "kolač" (pain) symbolise le Christ et Sa présence (le Pain de Vie), tandis que le koljivo "(blé) est servi en mémoire des membres défunts de la famille qui sont mentionnés au cours du service de coupe de la" slavski kolach "(pain de slava). Ainsi, la génération actuelle est en communion, avec la génération précédente et celles à venir. Le parfum de l'encens remplit la maison, associant nos sens au sentiment de cette occasion festive et unique. Tout ceux qui sont présents deviennent un et la personnalité de toutes les personnes présentes, corps, âme, et esprit et participe pleinement à cette communion.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
http://www.orthodox.net/services/serbian-slava-service.html

crédit photo:

dimanche 6 juin 2010

Acathiste à notre Père parmi les Saints Chad (Ceadda) le Thaumaturge Évêque et confesseur de Lichfield en Mercie


Kondakion 1

Pasteur véritable du troupeau du Christ, tu apportas la foi chrétienne orthodoxe à la terre de Mercie. En suivant l'exemple des saints apôtres, tu administras ton troupeau, en traversant les terres à pied. Refusant les richesses de la terre, tu as proclamé que tu n'étais pas au-dessus du commun des mortels. Réjouis-toi, saint hiérarque Chad, grand thaumaturge dans tous les siècles!

Ikos 1

Champion de la vérité et des maîtres de l'éveil spirituel! Disciple trois fois béni de notre illustre père Aidan, à jamais nous faisons appel à ton intercession. Apprends-nous à partager ta grandeur, ô bon pasteur de la terre de Mercie. Ta défense de ceux qui souffrent est notoire, et sera à jamais présente dans les cœurs de tous les peuples:

Réjouis-toi, grand apôtre du peuple de Mercie!
Réjouis-toi, grand illuminateur des Midlands!
Réjouis-toi, fierté du Yorkshire, dont la sainteté t’est redevable.
Réjouis-toi, toi qui fus instruit par un saint et qui à ton tour enseignas aux autres la sainteté.
Réjouis-toi, nouvel Aidan, au corps frêle mais solide en esprit!
Réjouis-toi, toi qui enseignas la sagesse de la Parole, pour que nous puissions recevoir la vie éternelle.
Réjouis-toi, vénéré père si prompt à offrir l'espoir et l'amour.
Réjouis-toi, toi qui marchas sur le chemin droit et étroit de la justice.
Réjouis-toi, toi qui proclamas pour tous la Bonne Nouvelle : « Le Christ est ressuscité!"
Réjouis-toi, saint hiérarque Chad, thaumaturge pour tous les âges!

Kondakion 2

Ayant grandes qualités à la fois de l'esprit et l'intellect, le plus grand de tes fruits, fut la présence constante de Dieu en toi. Tous ceux qui t’approchaient en témoignaient ; que le Christ nous donne la fermeté pour t’imiter en paroles et en actes, tandis que nous crions: Alléluia!

Ikos 2

Suivant le commandement du Christ à "aller annoncer la Parole" comme un témoin, tu allas annoncer l'Evangile avec saint Egbert. Grâce à ton œuvre, nombreux furent ceux qui, en Irlande, trouvèrent la foi véritable en Jésus-Christ, et trouvèrent ainsi refuge dans Sa sainte Église.

Réjouis-toi, nouveau Patrick, apostoliques sont tes efforts et digne est ta béatitude!
Réjouis-toi, saintes Brigitte et Ita chantent : "Cette grande île est sanctifiée à nouveau!"
Réjouis-toi, nouveau Kieran, séjournant dans les plaines de l'île d'Émeraude!
Réjouis-toi, car Finnian et Nathy adorent tes travaux irlandais!
Réjouis-toi, nouveau Kevin, moine et solitaire, revêtu de vertu!
Réjouis-toi, proclame l'Irlande, car sa terre a été bénie par tes œuvres!
Réjouis-toi, nouveau Brendan, "vogant" à pied vers de nouvelles terres pour prêcher l'Evangile du Christ!
Réjouis-toi, nouveau Columba, thaumaturge pour un troupeau dispersé.
Réjouis-toi, car les saints d'Irlande entonnent leur chant immuable!
Réjouis-toi, saint hiérarque Chad, grand thaumaturge dans tous les siècles!

Kondakion 3

Conscient de ta sainteté vénérée comme higoumène de Lastingham, le roi de Northumbrie Oswy te voulut comme évêque pour le siège d'York. Refusant d'accepter une telle tâche, tu le fis seulement pour obéir à tes frères. Ton humilité d'esprit brille dans tous les siècles pour en témoigner, et ainsi nous clamons à jamais: Alléluia!

Ikos 3

Ô grand hiérarque Chad, quand ton épiscopat fut contesté par saint Théodore, tu y renonças avec grande piété, invoquant comme raison ton "indignité" et "la seule obéissance". Tellement ému par une telle humilité, Théodore trouva en toi une image fidèle de la Haute Prêtrise, et il t’appela donc à être évêque de Mercie. Dans ton émulation du Christ, aide-nous à t’imiter, Ô vase précieux de l'humilité chrétienne véritable.

Réjouis-toi, toi qui acceptas le trône épiscopal par obéissance, et y renonça par l'obéissance.
Réjouis-toi, fierté des hommes et adoration des rois!
Réjouis-toi, toi qui œuvras vers de nouvelles terres et dans des tâches nouvelles!
Réjouis-toi, car Théodore de Tarse vit ton véritable mérite!
Réjouis-toi, gardien de la Foi du Seigneur Christ!
Réjouis-toi, premier évêque de Lichfield, à travers tes œuvres, des miracles et des prodiges furent manifestés.
Réjouis-toi, toi qui apportas la vraie foi à ceux que Dieu avait choisi!
Réjouis-toi, ami fidèle du Christ, exalté au Ciel et sur terre!
Réjouis-toi, Maître de la vérité de Dieu, gardée immaculée au sein de Sa sainte Église!
Réjouis-toi, saint hiérarque Chad, grand thaumaturge dans tous les siècles!

Kondakion 4

Tu connaissais bien la sagesse des saints Pères, selon laquelle "il n'y a rien ici-bas pour nous." Tu as enseigné à ton troupeau le caractère éphémère de cette vie, et la gloire qui est à Dieu seul. Console-nous dès maintenant, car nous sommes faibles, et nous nous tournons vers toi comme notre modèle de renouvellement en Lui, en chantant: Alléluia!

Ikos 4

Ô grand illuminateur de Mercie, après avoir entendu parler des grands martyrs qui périrent sous Dioclétien dans les plaines de Lichfield, tu honoras leur sacrifice en déplaçant le siège de Mercie à l'endroit de leur martyre, annonçant ainsi à tous la gloire de ceux qui suivirent véritablement le Seigneur Christ!

Réjouis-toi, grand pasteur, rempli d'amour et de bonté pour tout le peuple.
Réjouis-toi, témoin célèbre parmi les païens de Northumbrie.
Réjouis-toi, joyau de Lichfield et protecteur de toute la Mercie.
Réjouis-toi, témoin vraiment digne de "l'appel de Dieu."
Réjouis-toi, toi qui montras à tous la gloire des martyrs de Lichfield.
Réjouis-toi, humble évêque, cheminant humblement sur la terre.
Réjouis-toi, pieux staretz, l'humilité est ta vertu!
Réjouis-toi, toi qui as servi les fidèles avec un amour unique!
Réjouis-toi, protecteur de ton peuple dans la chair et en esprit!
Réjouis-toi, saint hiérarque Chad, grand thaumaturge dans tous les siècles!

Kondakion 5

Grand pasteur pendant trois ans seulement, tu imitas le Christ de toutes les manières. Ô porteur de l'Esprit céleste, fondant des églises et des monastères, et demandant à un grand nombre de "revêtir le Christ." Nous te rendons hommage, ô grand thaumaturge et champion de la Sainte Eglise du Christ, en chantant: Alléluia!

Ikos 5

Comme Bède le Vénérable l’écrivit, "dans l'humilité et l'abnégation... tu as cheminé, non pas à cheval, mais à pied, à la manière des saints apôtres, prêchant l'Evangile dans les villes et les campagnes, dans des chaumières, les villages et les palais." Ton œuvre fut vraiment apostolique, ô Apôtre de Mercie. Nous te considérons comme une source d'inspiration pour tous!

Réjouis-toi, car les saints apôtres chantent ta louange!
Réjouis-toi, toi qui cheminas sur terre en prêchant la Parole de Dieu.
Réjouis-toi, voyageur radieux de l'Eglise du Christ.
Réjouis-toi, ô "Nicolas des îles Britanniques," image de douceur dont l'amour fit la renommée!
Réjouis-toi, sage témoin, traversant les Midlands dans la joie et l'hospitalité chrétienne!
Réjouis-toi, Patron céleste de Lichfield.
Réjouis-toi, fidèle compagnon du Christ sur terre.
Réjouis-toi, grand illuminateur, car ta mémoire mérite une place dans tous les cœurs!
Réjouis-toi, par ta vie et tes œuvres, l'Eglise accomplit Sa tâche divine.
Réjouis-toi, saint hiérarque Chad, grand thaumaturge dans tous les siècles!


Kondakion 6

Suivant la recommandation de l'Apôtre Paul de "prier sans cesse," tu recherchas la solitude au fond du puits. Gagnant la sagesse spirituelle dans la prière incessante, tu as obtenu le plus grand des dons, en voyant la Lumière Incréée, et c’est pourquoi nous chantons: Alléluia!

Ikos 6

Alors qu’ils chassaient, les fils païens de Wulfhere te trouvèrent occupé à prier en silence. Tellement impressionnés par cette vision d’un vieil homme fragile sur ses genoux, le visage rayonnant dans la prière, ils se sont agenouillés devant toi et ont demandé ta bénédiction. Ils ont trouvé la vraie sainteté dans la chair de la terre, et ont demandé à être baptisés en Christ. Puis le malfaisant Wulfhere, roi de Mercie, étant tombé entre les mains du Malin, fut rempli d’une grande colère et il les tua tous deux. Cherchant à faire de même avec toi, il s'approcha de ton humble cellule et il fut témoin d'une grande vision, une lumière aveuglante, la Lumière Incréée qui brillait sur toi. Nous entonnons aussi le cri du roi Wulfhere : "Saint hiérarque Chad, aie pitié de moi!"

Réjouis-toi, vase sacré de la Lumière Incréée!
Réjouis-toi, la puissance de l'Esprit Saint est venue sur toi.
Réjouis-toi, la sagesse des Pères de l'Église est défendue par toi!
Réjouis-toi, les martyrs Wulfhad et Ruffin, fils de Wulfhere, chantent ta louange!
Réjouis-toi, les saints exultent, car leur connaissance est manifestée en toi!
Réjouis-toi, car le labeur de tes mains a construit des maisons de Dieu!
Réjouis-toi, père spirituel doté de la Lumière du Christ.
Réjouis-toi, maître de sainteté et rempart de la vérité!
Réjouis-toi, Mercie bien-aimée, terre bénie avec le lait et le miel de la Grâce!
Réjouis-toi, saint hiérarque Chad, grand thaumaturge dans tous les siècles!


Kondakion 7

Ô thaumaturge! Tu guéris les maladies de la chair et les affres de l'âme, proclamant la Parole de Dieu en te déplaçant à pied! Fierté des élus de Dieu et intercesseur glorieux! Comment pouvons-nous, nous qui sommes pécheurs rappeler ces grands exploits, quand nos âmes sont remplies de mal et de corruption? Nous crions vers toi, supplie notre Seigneur Eternel, le Saint et Divin Verbe, de remplir nos cœurs iniques d'amour chrétien et de vertu, en chantant: Alléluia!

Ikos 7

Apportant une aide aux démunis, et l'espoir aux affligés, tes reliques thaumaturges portent la Grâce de Dieu qui guérit. Il t'a donné le pouvoir de faire des miracles. En toi Sa grandeur est manifestée; ainsi, maintenant et à jamais, nous nous joignons aux armées des anges dans leur chant, glorifiant Notre Père dans les cieux.

Réjouis-toi, ô bienheureux thaumaturge des Îles Britanniques!
Réjouis-toi, une grâce abondante resplendit par tes saintes reliques!
Réjouis-toi, aide-nous par le lien que tu as avec le Saint-Esprit!
Réjouis-toi, guérisseur exalté de ceux qui sont malades spirituellement!
Réjouis-toi, toi qui nous aides à changer notre vil désir en noble but!
Réjouis-toi, champion de la vérité et maître de la piété!
Réjouis-toi, l'Irlande chante et la Grande-Bretagne se réjouit dans ton ministère.
Réjouis-toi, les saints des Îles Britanniques font résonner leur chant immuable!
Réjouis-toi, notre Très Sainte Vierge Mère de Dieu te sourit!
Réjouis-toi, saint hiérarque Chad, grand thaumaturge dans tous les siècles!


Kondakion 8

Ô temple divin et sacré de l'Esprit Saint! Nous crions vers toi, car notre tristesse est grande, et nous sommes dignes de tout jugement qui nous accablerait. Mais peut-être que si tu intercédais en notre faveur, notre souffrance pourrait être soulagée. Nous te supplions, ô saint hiérarque, montre-nous la voie de la joie et de la beauté, tandis que nous chantons: Alléluia!

Ikos 8

Lors de grandes tempêtes, tu prêchas à ton peuple, "Dieu tonne depuis le Ciel, Il réveille les fidèles pour qu’ils considèrent le Jugement à venir." Examinez vos cœurs, et faites le bien, afin de ne jamais être abattus! " Ô vous les fidèles, tenez compte de ces grandes paroles, rappelons-nous nos iniquités et chantons:

Réjouis-toi, père Chad, maître terrestre des mystères les plus sacrés du Christ!
Réjouis-toi, inébranlable pilier de l'orthodoxie chrétienne!
Réjouis-toi, sage staretz, qui choisit la vérité avant tout!
Réjouis-toi, ferme enseignant, nous écoutons ta sagesse!
Réjouis-toi, toi qui nous aides à voir un plus grand dessein au-delà des cycles de la vie.
Réjouis-toi, guérisseur de ceux qui sont souillés par la colère!
Réjouis-toi, père débonnaire, défenseur de la vérité divine!
Réjouis-toi, car tes enfants recherchent ton intercession céleste!
Réjouis-toi, dont les prières sont entendues par l'Eternel!
Réjouis-toi, saint hiérarque Chad, grand thaumaturge dans tous les siècles!


Kondakion 9

Te consacrant à la vérité religieuse et à la pureté de la doctrine, tu supplias les fidèles de pratiquer l'humilité, l'abnégation et l'étude continue des divines Ecritures, non seulement en paroles, mais aussi dans les actes. La Grâce brille à travers toi, sainte Chad, et ainsi nous chantons toujours: Alléluia!

Ikos 9

Connaissant très bien la volonté de Dieu, tu restas inébranlable dans la foi, modèle de vertu pour l’imitation de tous les chrétiens! Écoute nos cris, quand nous t’appelons dans notre combat quotidien avec l'Ennemi. Nous te considérons comme notre source d'inspiration, et prions pour que les anges puissent venir vers nous, comme jadis ils vinrent vers toi.

Réjouis-toi, moine et évêque sage, qui connus la grâce salvifique à travers la prière incessante!
Réjouis-toi, toi qui as trouvé la paix intérieure dans l'habit angélique!
Réjouis-toi, car les chérubim t’honorent par le chant!
Réjouis-toi, car les saints s'émerveillent devant toi!
Réjouis-toi, nouvel Antoine, portant l’habit monastique dans la chaleur de l'Esprit!
Réjouis-toi, car les Séraphim font briller ta lumière sur l'humanité tout entière!
Réjouis-toi, car nos âmes sont enrichies par ta prière!
Réjouis-toi, car les anges emportent ton âme dans le sein d'Abraham.
Réjouis-toi, car tu as trouvé faveur aux yeux de Dieu.
Réjouis-toi, saint hiérarque Chad, grand thaumaturge dans tous les siècles!

Kondakion 10

Sous la menace de la peste, tu choisis de ne pas t’en aller et de rester avec ton troupeau plutôt que de fuir, pour tomber victime de la même souffrance. Ô protecteur et défenseur des infirmes et des affligés! Ton corps devint la prison de la douleur et du tourment. Tu donnas ta vie pour ton peuple, et ainsi tu reçus pour toujours une grande récompense dans les cieux, une couronne de victoire, et c’est pourquoi nous chantons: Alléluia!

Ikos 10

Cherchant ton retour vers ta maison céleste, Dieu envoya ses anges pour qu’ils t’amènent vers Lui. Ô merveille et vaillant champion de l'Église. Les anges t’emmenèrent, et les hommes t’honorent! Aide-nous au temps du besoin, et prie Dieu d'éclairer nos âmes de Sa Lumière Divine.

Réjouis-toi, clairvoyant staretz qui prévoyait ta propre dormition!
Réjouis-toi, vaillant guerrier et défenseur de ton troupeau!
Réjouis-toi, qui enseignes à se soucier des autres!
Réjouis-toi, confesseur juste, te sacrifiant pour être avec ton troupeau!
Réjouis-toi, saint Abba, exemple occidental de l'idéal oriental!
Réjouis-toi, solide rempart de l'Orthodoxie!
Réjouis-toi, toi qui retrouvas la grâce de Dieu, en enterrant les passions de la chair!
Réjouis-toi, qui nous enseignas à l'union avec Dieu par la prière venant du cœur!
Réjouis-toi, toi qui nous pousses à devenir "l'homme parfait ayant atteint la plénitude du Christ!"
Réjouis-toi, saint hiérarque Chad, grand thaumaturge dans tous les siècles!

Kondakion 11

Tu as révélé le véritable amour chrétien à ton peuple, ô saint et grand pasteur, paissant et prenant soin de ton troupeau dans l'âme et le corps. Tu fus un serviteur digne de l'appel de Dieu! Ainsi, nous nous joignons aux anges qui chantent : "Gloire à ta puissance, Seigneur," en nous écriant: Alléluia!

Ikos 11

Tes fidèles à jamais t’aimeront et t’honoreront, ô père et hiérarque Chad. Dans l’effroi et la torture du mal, nous savons très bien que ton intercession céleste peut rompre les liens des agressions du Diable. Ô vainqueur des démons et fierté des anges, nous chantons avec joie:

Réjouis-toi, soldat spirituel de l’invisible combat!
Réjouis-toi, toi qui t’élevas au dessus de l'ombre!
Réjouis-toi, car les hôtes démoniaques sont exaspérés par leur faiblesse devant toi!
Réjouis-toi, avocat de la Lumière, qui ne s’est pas recroquevillé devant les ténèbres!
Réjouis-toi, car le Malin recule à l'évocation de ton nom!
Réjouis-toi, car nous entendons ton doux chant au Seigneur Eternel!
Réjouis-toi, ô saint de Dieu, juste gardien de la vraie foi, présente dans l'Eglise!
Réjouis-toi, car Dieu t’a vraiment béni, humble évêque de la brebis perdue!
Réjouis-toi, car nous, ton troupeau, faisons appel à toi, "prie Dieu pour nous! "
Réjouis-toi, saint hiérarque Chad, grand thaumaturge dans tous les siècles!

Kondakion 12

Les innocents et les justes connaissent bien ta grandeur, car beaucoup sont venus sur ta tombe, en quête de ta protection. Nous te rendons hommage, ô grand guerrier du Christ! Nous avons été témoins de tes merveilles, aide-nous à présent dans notre souffrance comme tu aidas ton troupeau en Mercie. Nous implorons tes prières, grand confesseur de l'Eglise du Christ, en effaçant les nombreuses taches du péché; intercède en notre faveur auprès de Dieu pour qu’Il nous pardonne nos fautes. Et ainsi nous nous écrierons à jamais: Alléluia!

Ikos 12

Saints hiérarques Chad et Cedd, justes prêtres Caelin et Cynebil, ô trois fois bienheureux frères en Christ, unis à la vraie manière orthodoxe, comme ministres pour faire Sa Volonté! Vous êtes de véritables modèles de l'amour fraternel, ornant Sa sainte Église à juste titre. Écoutez-nos prières tandis que nous chantons avec joie:

Réjouissez-vous, frères saints de l'Eglise du Christ sur la terre.
Réjouissez-vous, car vous avez eu pour précepteur dans la sainteté le grand Aidan de Lindisfarne.
Réjouissez-vous, tabernacles de l'Esprit divin en Northumbrie.
Réjouissez-vous, perles précieuses en terre païenne bénie par vos œuvres.
Réjouissez-vous, saints d'Occident, glorifiés de même en Orient!
Réjouissez-vous, car vous avez réellement respecté le commandement "d'être le gardien de [votre] frère."
Réjouissez-vous, vous resplendissez en Occident comme les saints Basile, Grégoire et Pierre, vos grands frères d'Orient.
Réjouis-toi, saint hiérarque Cedd, grand évêque de Londres!
Réjouissez-vous, saints Caelin et Cynebil, prêtres vertueux, du Nord!
Réjouis-toi, saint hiérarque Chad, grand thaumaturge dans tous les siècles!

Kondakion 13

Ô saint porteur de la Lumière Incréée, béni par la prière incessante dans le Nom de Jésus-Christ. Divin exemple de la véritable humilité chrétienne, grand apôtre de la Mercie, comme grand pasteur, tu annonças l'Evangile du Christ. Ô guerrier spirituel et champion de l'Église en Occident, toi qui conversais avec les hôtes célestes, tu fus amené aux tribunaux célestes avec des chants angéliques. Ô saint hiérarque et confesseur Chad que nos âmes puissent à jamais s’écrier: Alléluia! ( Ce kondakion est répété trois fois)


Ikos 1

Champion de la vérité et des maîtres de l'éveil spirituel! Disciple trois fois béni de notre illustre père Aidan, à jamais nous faisons appel à ton intercession. Apprends-nous à partager ta grandeur, ô bon pasteur de la terre de Mercie. Ta défense de ceux qui souffrent est notoire, et sera à jamais présente dans les cœurs de tous les peuples:

Réjouis-toi, grand apôtre du peuple de Mercie!
Réjouis-toi, grand illuminateur des Midlands!
Réjouis-toi, fierté du Yorkshire, dont la sainteté t’est redevable.
Réjouis-toi, toi qui fus instruit par un saint et qui à ton tour enseignas aux autres la sainteté.
Réjouis-toi, nouvel Aidan, au corps frêle mais solide en esprit!
Réjouis-toi, toi qui enseignas la sagesse de la Parole, pour que nous puissions recevoir la vie éternelle.
Réjouis-toi, vénéré père si prompt à offrir l'espoir et l'amour.
Réjouis-toi, toi qui marchas sur le chemin droit et étroit de la justice.
Réjouis-toi, toi qui proclaimas pour tous la Bonne Nouvelle : « Le Christ est ressuscité!"
Réjouis-toi, saint hiérarque Chad, thaumaturge pour tous les âges!

Kondakion 1

Pasteur véritable du troupeau du Christ, tu apportas la foi chrétienne orthodoxe à la terre de Mercie. En suivant l'exemple des saints apôtres, tu administras ton troupeau, en traversant les terres à pied. Refusant les richesses de la terre, tu as proclamé que tu n'étais pas au-dessus du commun des mortels. Réjouis-toi, saint hiérarque Chad, grand thaumaturge dans tous les siècles!

Prière à Saint Chad de Lichfield

Ô Jésus-Christ, Dieu, Divin Logos, nous Te supplions d’être jugés dignes de rappeler les œuvres de Ton grand thaumaturge et hiérarque Chad. Nous prions pour que nous puissions trouver grâce par sa grande piété, son humilité, sa prière incessante, son jeûne et l'obéissance à ses frères. Nous lui demandons conseil et intercessions devant Ton Trône glorieux. Nous Te demandons à Toi, notre Dieu, de nous accorder l'humilité, l'amour et la fermeté dans la foi et l'enseignement. Accorde-nous, à nous et à nos frères et sœurs, de bonnes pensées et intentions, et en particulier pour nos ennemis qui nous font du tort. Aide-nous en cas de nécessité à faire appel à la sainte humilité de Chad devant saint Théodore. En tant que modèle d'obéissance, saint Chad abandonna le siège d'York, se sentant indigne d'un tel honneur, et ainsi il fut récompensé par un grand siège en Mercie, et par une humilité encore plus précieuse. Aide-nous, ô Dieu Tout Puissant, à imiter l’humble Chad et préserve-nous des pensées égoïstes et vaniteuses. Aide-nous à ne jamais oublier ceux qui souffrent, les opprimés et les malheureux. Sois une aide pour nous, lorsque dans l'humilité, nous œuvrons pour d'autres. Garde-nous, car les péchés d'orgueil, de vanité et le désir sont difficiles à combattre et à vaincre, et c’est par Toi seul qu’ils sont réellement vaincus. Puissions-nous apprendre à nous aimer les uns les autres en Toi, ô Christ, et puissions nous nous efforcer à la concorde à travers Toi avec ceux qui sont devant nous et autour de nous. Puissions-nous mettre de côté tous soucis terrestres et parvenir à la connaissance de Ta Vérité Eternelle. Tu es le divin architecte Qui as façonné ce vaste univers et dont le pouvoir est sans limites. Nous T’en supplions humblement, pardonne-nous nos péchés, car Ta puissance est grande et nous sommes faibles. Souviens-Toi de l’humble prière de Chad pour nous, et aie pitié de nous, à Ton redoutable Jugement. Car à Toi est le règne, la puissance et la gloire, Père et Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Acathiste
composé pour la gloire de Dieu
et de Son saint hiérarque Chad
par le Lecteur Nectarios (Yangson)

Version et adaptation française
Claude Lopez-Ginisty